full screen background image




Dernières News
L'OTTHB c'est par ici :

T&M :
Résultats : Cross du 11 novembre, Saint Claude, 11/11/2019
Challenge : Mise à jour
Résultats : Tour du Mont Geneset, Plainoiseau, 09/11/2019


Challenge Trail & MACADAM



Vous le redoutiez, vous en rêviez, vous ne l'attendiez plus, il est enfin sorti ! Le challenge Trail & MACADAM est en ligne avec toutes les dernières épreuves. Est-ce que notre Jurassienne a tout écrasé sur son passage ? Ou alors un petit vieux M2 qui s'accroche avec ses bâtons ? Est-ce que les trailers font toujours la loi dans ce classement ? Et les petits nouveaux, ont-ils progressé ? Toutes les réponses à vos questions sont à découvrir ICI et ci-dessous vos commentaires et encouragements !

Ecrit par Coach le 06/10/2019


Pseudo :
Commentaire :
Recopiez ici :


Vive la rentrée !



Après des vacances estivales bien méritées, il est temps de rechausser les baskets. Reprise des entrainements à partir de la semaine du 26 aout 2019.

Vous pouvez venir nous retrouver au stade Christophe Lemaitre à 18h30 :
- Les lundis pour les coureurs souhaitant reprendre ou les coureurs débutants.
- Les mardis et/ou jeudis pour les coureurs "confirmés"

N'hésitez pas à venir nous rejoindre à tout moment de la saison. Nous vous proposons 3 séances d'essai pour découvrir les entrainements, les coachs et l'ambiance du groupe Trail & Macadam.


Le dossier d'inscription 2019/2020 peut être téléchargé ici et remis complet à :
- Zoé ou Mathieu pour les Trail & Macadam du lundi,
- Valérie ou Antoine pour les Trail & Macadam des mardis et jeudis

Ecrit par Val le 25/08/2019


Pseudo :
Commentaire :
Recopiez ici :


C'est bientôt les vacances




C'est bientôt les vacances, alors avant de ranger vos baskets voici le programme de la dernière semaine.
Mardi, entrainement au départ du Lac Genin. Rdv au stade à 18h30 pour co-voiturage jusqu'au Lac Genin. Cette sortie est ouverte à tous les coureurs Trail & Macadam y compris l'équipe de Zoé.
Jeudi, rdv au stade à 18h30 pour co-voiturage, la sortie reste à définir selon météo.

La reprise de l'entrainement est prévue semaine 35.

Bonnes vacances à tous !


Ecrit par Val le 28/07/2019


Eric P, le 29/07/2019 à 22:01 :
Nickel et vivement la rentrée

Fatiha, le 31/07/2019 à 21:40 :
Bonsoir à tous,
Aujourd'hui a été une journée très spéciale pour moi ! Après plus de 50 jours allongée sur le dos, je me suis assise, levée et j'ai même pu faire quelques pas!!! Je suis en route vers la guérison (enfin). J'ai aussi reçu la visite de 2 amies Trail et Macadam qui m'ont passée votre ca

Fatiha, le 31/07/2019 à 21:42 :
...carte et votre cadeau. Un grand merci à toutes et tous pour votre marque de soutien qui me va droit au cœur. Pour ceux qui le souhaitent, n'hésitez pas à venir me faire un petit coucou à l'hôpital. Et pour tous les autres, je vous donne RDV à la rentrée pour repartir à la conquête des sommets.

Co&eric, le 07/08/2019 à 09:34 :
Il est certain que vu ta détermination, on a plutôt intérêt à continuer à s'entraîner pendant les vacances si on ne veut pas être à la traîne, nous sommes certain que tu vas vite gambader comme une gazelle.
Bisous
Co et eric

Pseudo :
Commentaire :
Recopiez ici :


Le mois d'avril



Même si le mois d'avril n'est pas tout à fait terminé, voici un petit compte rendu des activités du mois pour Trail & Macadam qui n'a pas laissé les maillots dans le placard.
Grosse participation au trail des reculées où 14 Trail & Macadam se sont alignés au départ, mais aussi au 10 km de Buellas, à l'escrapade de Journans, aux foulées Sanremoises, au marathon d'Annecy, au trail de Gruffy et au semi marathon Bresse Dombes.
Un grand bravo à Hervé qui s'est attaqué pour la première fois à la distance mythique du marathon et qui le boucle en 4h11.

Et comme à Trail & Macadam on court mais pas que ! l'équipe a aussi participé au nettoyage de la Brétouze organisé par M. Jean Michel Granger un samedi matin.

Le mois d'avril a donc été bien rempli et il se clôturera avec le trail des lacs de Clairvaux ou de nombreux trailers prendront le départ.
Tous nos encouragements à tous et tout particulièrement à l'équipe du lundi qui, pour certains, vont affronter leur premier chrono.


Ecrit par Val le 25/04/2019


Pseudo :
Commentaire :
Recopiez ici :


La nature n'est pas une poubelle !



A l'initiative de Jean-Michel Granger (cf article Progrès), une journée de nettoyage de la Brétouze est organisée le samedi 13 avril.
La Brétouze, poumon de notre ville est également un de nos terrains de jeux et de passage du trail de l'OTTHB et il est inadmissible de trouver autant de déchets.
Trail et Macadam se joint à cette initiative et vous donne rendez-vous à 9h00 au parking de la Brétouze.

Nous comptons sur votre civisme pour venir nombreux avec vos gants, nous fournirons les sacs poubelle.

Ecrit par Val le 06/04/2019


Pseudo :
Commentaire :
Recopiez ici :


Week-end, Les Draye du Vercors






Après un joli séjour 2018 en Savoie pour participer au Trails de Bozel Mont-Jovet,
cette année Trail & Macadam se prépare pour affronter les sentiers escarpés du Trail des Draye du Vercors.
Des distances et du D+, il y en a pour tous les goûts. D'un 11km/500D+ à un 50km/2970D+ en passant par un 20km/1000D+ et un 32km/1960D+, chacun sa souffrance, chacun son plaisir.

Pluie, froid, neige, canicule..., il faut être prêt quelque soit les conditions. C'est donc le moment de faire chauffer les cuisses dans les bosses et travailler les appuis dans les descentes. Car comme on le dit, un Trail ça se gagne dans les montées et se perd dans les descentes.
Mais on n'oublie pas aussi les relances au sommet de chaque côte et la vitesse sur le plat, (Ça serait con de tout perdre sur le plat parce qu'on aurait oublié de décrocher la caravane). Donc rien ne doit être laissé de coté ! Alors il est temps de lacer ses Speedcross pour commencer l'entraînement puis rendez-vous le 15 Juin.



Ecrit par Champion le 07/02/2019


Pseudo :
Commentaire :
Recopiez ici :


L'Oxyrace 2019, les 18km



L’Oxyrace 2019, c’était 2 parcours, un 11 et 18km. La neige, le clair de lune mais aussi le froid était présent. Une température de -9°C sur les 21h30 laisse penser que durant la course les conditions étaient proche de celle-ci. Pour ma part, je prenais place au départ du 18km et ses 485 de D+

18h30 le départ est donné sur les pistes damées du village vacances des Rousses. Malgré l'état correct de la piste en ce début de parcours, les appuis restent fuyants et usent pas mal d’énergie. C’est là que je me dis que la course va être dure et longue.
Vers le kilomètre 2, je quitte les pistes damées pour suivre un joli single sinueux et vallonné dans les traces de raquettes. La couche de neige est épaisse, chaque foulée demande beaucoup de force. Dans cette portion, il est quasi impossible de doubler sauf si on aime courir dans une bonne couche de poudreuse.

C’est la fin du secteur raquette et le retour sur des pistes damées est le bienvenue. Ça permet de retrouver une meilleure foulée, puis vient la traversé du village de Lamoura (enfin de un peu de route :D). La sortie du village se fait en traversant un champ de neige, c’est vraiment horrible, je m’enfonce et surtout je m’épuise à ne pas avancer et pour corser le tout, ça grimpe…

Me voilà arrivé au kilomètre 7, après un gros effort dans la poudreuse, du plat avec le tour du lac de Lamoura. Sur cette belle étendu bien dégagée, le froid se fait bien ressentir, on peut même voir le givre tomber à la lueur de la frontale.
Après avoir fini le tour du lac, c’est maintenant que les choses sérieuses arrivent. Je suis au 9km et d’un coup un mur devant mes pieds. J’attaquais la montée des pistes de ski alpin. C’est parti pour 1,5km d’ascension et un D+ d’environ 210m. Au milieu de cette grimpette, j’ai eu le malheur de lever la tête et voir que ce mur n’en finissait pas… Ouff enfin au sommet, j’aurai bien planté le drapeau T&M comme un alpiniste au sommet de l’Everest mais bon je n’en avais pas sur moi^^

Trêve de plaisanterie, la course n’est pas finie, je suis sur une partie descendante, mais je sais qu’il reste encore une bonne petite montée juste après. Elle est moins raide et moins longue. Un peu plus de 12km de course et le point culminant de la course est atteint. Après avoir fortement monté, une très bonne descente d’environ 1.3km mais surtout un D- de 200m nous fait arriver au pied de la station La Serra.

Reste environ 4km et il n’y a plus de grosse difficulté jusqu’à l’arrivée. Je pense gérer tranquillement mais mes jambes ne répondent plus, sur un faux plat montant de piste damée j’ai l’impression de faire du surplace. Plus possible pour moi de relancer et la moindre petite grimpette me fait marcher. Je me dis que les derniers kilomètres vont être très long… Alors que je lutte pour arriver à mettre un pied devant l’autre, les organisateurs ont eu l’idée de couper les pistes via une trace de raquette. 100m de portion vraiment horrible. A ce moment là, je haïssais les organisateurs !! (C'était mon moment ronchon de la course, il en fallait bien un)

Allez, je me motive et cherche au plus profond de moi le peu de force qu'il me reste. L’arrivée n’est plus très loin, j’entends de plus en plus le speaker qui annonce l’arrivée des 1ère filles. Reste moins d’un kilomètre, le village vacance est enfin visible, la fin du supplice est proche. Avant d’entamer les derniers virages, une pelle luge nous est donner pour finir la dernière descente sur les fesses. Un peu de plaisir mais dur de se relever.
La neige laisse maintenant place au tapis, je rentre dans le gymnase pour les derniers mètres et franchir la ligne en 1h53'56"
Mon premier Trail blanc dans la douleur mais mon objectif personnel de moins de 2h est atteint !
Je félicite tous les coureurs de T&M qui ont également participé à cette belle aventure aussi bien sur le 11km que le 18.


Ecrit par Champion le 20/01/2019


Pseudo :
Commentaire :
Recopiez ici :


2019




Ecrit par Val le 31/12/2018


Champion, le 01/01/2019 à 16:27 :
Meilleurs vœux à toutes et à tous !

Eric P, le 03/01/2019 à 08:00 :
Meilleurs vœux et bonne année sportive à toutes et à tous

Pseudo :
Commentaire :
Recopiez ici :


Les bienfaits du cross !



C'est pas moi qui le dit :
Voir l'article, Le cross-country, le remède hivernal tout est dit.
Se forger un mental d’acier
Se préparer pour le printemps
Se motiver l’hiver
Renforcer son corps

Alors on se bouge et on fait du cross !!!

Ecrit par Coach le 14/12/2018


Pseudo :
Commentaire :
Recopiez ici :


Récit Saintexpress 2018


Salut, voici un petit récit de la Saintexpress, espérant vous voir nombreux sur la Sainté l’année prochaine :

Philippe m’a dit d'essayer de partir dans les premières centaines de coureurs pour ne pas être ralenti au départ, et ben raté : je n'étais pas en retard, mais pas spécialement inquiet non plus, résultat j'ai pris un des derniers bus à la halle Tony Garnier (au fin fond d'une rue réservée à une armée de bus qui déplacent des milliers de coureurs...). Arrivé au départ pas franchement en avance, la 1ère vague d'environ 1750 coureurs était prête à partir, le temps de poser le sac de consigne aux camions, me voilà à patienter au milieu de plein d’autres coureurs sans savoir si la première vague est partie ou pas. Quand soudain surgit une ribambelle de frontales dans le noir au-dessus de Ste-Catherine : la première vague était bien partie !

23h15, ça y est la deuxième vague part! Traversée de Ste-Catherine sur la route, tranquille, puis premier chemin en montée et hop, on passe en mode rando, impossible de courir ça bouchonne! Un peu plus haut ça repart, mais le peloton est très dense : je double sur les côtés, je ronge mon frein, je redouble... Dans les descentes j'ai envie d'envoyer, mais il y a trop de monde. Avec le recul, ça a le mérite de me ralentir, je ne suis pas parti trop vite du coup. La descente du bois d'Arfeuille passe bien, puis arrive la raide montée du Rampeau : marche rapide sur les côtés je double je double je double! Ensuite passage à St-André la Côte puis à la sortie du village, les gens s'arrêtent sur le bord de la route pour prendre des photos de la belle vue sur les frontales qui dessinent un beau S en descendant sur le village. J'enchaîne bien, passage du ravito à St-Genou  : je ne m'arrête pas, ça fait bien 100/150 personnes doublées d'un coup, malin! De toute façon je suis chargé en liquide et barres, pas de souci. Direction Soucieu...

Me voilà arrivé au panneau "Arrivée 30km", ça veut dire que j'ai déjà parcouru 14km, tiens mais quelle heure est-il, j'en suis où dans ma course ? Je me mets à réfléchir à tout ça et à calculer des temps dans ma tête et là bim, je prends un caillou, je me pète la gueule sur le flanc droit, je me relève de suite et je continue, ça va... Un peu plus tard je m'arrêterai pour constater que je saigne du genou et que je me suis bien égratiné, mais bon pas de douleurs. Je m'aperçois aussi que j'ai bien rippé au niveau du bras sur ma veste Kalenji Trail toute neuve achetée la veille! Oui, parce qu'il pleut sévère! La pluie était annoncée pendant toute la nuit, donc j'ai acheté cette veste la veille car j'étais mal équipé. Très bon choix, il a effectivement plu en continu, et ça ne m'a pas du tout gêné.

Donc Direction Soucieu toujours : je trouve les derniers km un peu long, j'espérais le trajet plus court, d'après mes souvenirs du relais Ste-Catherine/Soucieu que j'avais fait en 2016. Dans les derniers km avant Soucieu, je ne double plus comme au début, je reste dans le flux désormais. Le passage au ravito de Soucieu sera utile, je mange un coup puis je vais remplir la poche à eau. On lit sur les visages que nous ne sommes plus au départ : les traits sont tirés! Hop faut repartir, plus que 20km. Ça fait drôle de se dire "plus que 20km", en tout cas c'est une première pour moi. Toujours dans le flux, je me maintiens, faut gérer maintenant. Comme on dit, "la Sainté commence à Soucieu"... Objectif : Chaponost, le prochain ravito. J’ai découpé mentalement la course en 4 sections en fonction des ravitos, ce qui m’a donné des objectifs réalisables (« 10km jusqu'au prochain ravito »), et permis de ne pas penser à l'ensemble du parcours restant.

Je commence à lâcher qq places, ça devient plus dur, je suis moins à l'aise en descente. En montée ça va, en marche rapide je suis bien. J'arrive donc à Chaponost, il commence à y avoir davantage de bitume sur le parcours, j'aime moins. Je me ravitaille encore un coup et je repars. Tiens concernant la flotte, j'ai bien bu tout le parcours (toutes les 10 minutes) et je me suis arrêté pissé 4 fois durant la course. Il fallait que j’évite les crampes déjà connues sur d'autres courses. C'est une satisfaction de ce côté, j'ai ressenti passé un moment un risque de crampes sur quelques appuis, qui a disparu ensuite. Pas de vraies crampes.

Continuons : on arrive dans les derniers 6/7 km et là ça devient très dur : je ne cours plus en descente, mal au genou droit, je ne vais pas bien vite sur le plat ni en montée, ma moyenne s'effondre et je me fais doubler par des dizaines de coureurs! Il y a beaucoup de bitume, c'est cassant. La descente sur la route avant la montée de l'aqueduc de Beaunant se fait au ralenti, pendant que certains déboulent à fond. Je vous l'avait dit, la course commence à Soucieu... Après cette montée, il faut encore se taper une descente boueuse dans le parc aventure, une dernière bonne montée, puis arrive les escaliers pour descendre sur Confluences : dur dur, derrière moi, un mec glisse et finit par terre, une fille se pète la cheville ou pas loin... Et là nous ne sommes que sur la Saintexpress, sur la Saintélyon il paraît que certains descendent ces escaliers en marche arrière! Arrivé en bas, il faut encore courir le long de la Saône, ça pue y a plein de déchets, ensuite on remonte au niveau de Confluences, là c'est l'autoroute, pas très glamour. Ensuite la passerelle Raymond Barre et le dernier km : allez je me relance, je redonne un peu de rythme pour finir! Enfin, la halle Tony Garnier! 5h52 pour 44km, classé 1123/3248 finishers + 250 abandons. Je n'y ai pas fait attention pendant la course, mais je m'aperçois que je suis complètement trempé par la pluie.

Content d'en finir, ces derniers km étaient bien longs et j'ai un peu pesté. Sur le coup j'étais donc un poil déçu, mais j'ai vite pris du recul et je suis désormais satisfait, c'était bien sympa sur la très grande majorité du parcours. On peut être déçu du monde au départ, mais ça on le sait d'avance, c'est la Sainté y a plein de monde c'est comme ça !

Ecrit par 38'20'' le 09/12/2018


Eric P, le 09/12/2018 à 23:32 :
Bravo pour ta course et très beau récit.

La Stressée, le 12/12/2018 à 11:32 :
Félicitations Florian, tu as assuré pour ta course et pour ton récit !!! Tu as raison il faut prendre du recul pour apprécier, trouver la satisfaction...et repartir !!!


loïc, le 21/12/2018 à 18:56 :
Bravo Florian pour ta course. Tu as été courageux pour terminer ces 44 km car les conditions climatiques n'étaient pas de ton coté. Mais quand on participe à SAINTE LYON il y a toujours ce risque

Pseudo :
Commentaire :
Recopiez ici :


Fin de saison



Ce soir c'est le traditionnel repas de fin de saison. Ce sera l'occasion de se voir hors sentier (ou route), habillés autrement qu'avec collant, tee-shirt technique et running au pied pour passer un agréable moment autour d'un bon repas chez notre partenaire le restaurant l'Evidence mais surtout de découvrir et féliciter la gagnante et le gagnant du challenge T&M 2018.

Ecrit par Val le 08/12/2018


Flo, le 09/12/2018 à 19:50 :
Nous avons passé une excellente soirée. J étais ravie de vous revoir. A très vite 😉

Coach, le 09/12/2018 à 23:47 :
Merci encore à tous ceux qui étaient présent.
Comme à chaque soirée T&M c'est un plaisir de se retrouver tous autour d'un bon repas.
A bientôt et cette fois avec vos running aux pied !

Pseudo :
Commentaire :
Recopiez ici :